F-27620
Téléphone : 02 32 51 28 21
Directeur : M. Hugues R. GALL
Secrétaire générale : Mme Claudette LINDSEY


www.fondation-monet.com

En 1883, Claude Monet se fixa à Giverny, petit village de l’Eure. Séduit par la poésie du lieu, le maître le l’impressionnisme acquit une belle demeure entourée d’un parc qu’il aménagea en une sorte de "tableau exécuté à même la nature" : devant la maison et les ateliers nouveaux qu’il fit construire -notamment le grand atelier des Nymphéas-, le "Clos normand" au tracé rectiligne, aux voûtes de plantes aériennes entourant de somptueux massifs, le parterre fleuri, source d’inspiration pour ce peintre "fou de fleurs", enfin plus bas, formé par une déviation de l’Epte, le Jardin d’Eau avec son célèbre Pont japonais, ses saules pleureurs, ses glycines, ses azalées, son étang, tableau vivant qui inspira l’univers pictural des Nymphéas.

En 1966, par la volonté de Michel Monet, la maison, ses collections et ses jardins, entrèrent dans le patrimoine de l’Académie des Beaux-Arts. La nature ayant peu à peu repris ses droits sur le dessin fleuri conçu par le maître, l’Académie des Beaux-Arts, appuyée par le département de l’Eure, entreprit une campagne de restauration menée avec le succès que l’on sait grâce à des mécènes français et américains.

Inauguré officiellement en 1980, le domaine de Giverny ouvre au public l’univers familier de Monet, sa collection d’estampes japonaises, son mobilier, ses ateliers, et surtout les jardins et sa campagne environnante qui inspirèrent les fameuses "séries", œuvres de géant qui concourent à la célébrité de Monet.

Aujourd’hui, Giverny conforte l’Académie dans son rôle de mécène, en aménageant des studios-ateliers destinés à accueillir de jeunes étudiants français ou étrangers, inspirés par l’œuvre du maître : peintres, historiens d’art ou botanistes ; l’arrivée de cette jeunesse studieuse donne au domaine une nouvelle vocation que n’eût sans doute pas reniée Claude Monet.