né le 11 mai 1924
à Smyrne

Jean BALLADUR

Section III : ARCHITECTURE
Fauteuil V
Architecte
1924-2002

Élu membre de la section de Sculpture,
le 16 juin 1999, au fauteuil d'André REMONDET


Elise Saint-Augustin


La Grande Motte


La Grande Motte

 

Biographie

Jean Balladur effectue ses études secondaires au Lycée Pasteur à Neuilly-sur-Seine, puis au Lycée Condorcet à Paris. Après son baccalauréat, attiré par les lettres et la philosophie, il prépare l'entrée à l'Ecole Supérieure en " Hypokhâgne " et en " Khâgne ". Il en devient l'un des élèves préférés et par la suite collaborera aux Temps Modernes fondés par Jean-Paul Sartre après la guerre, jusqu'à ce que des divergences politiques les séparent. Contraint d'interrompre ses études au cours de l'hiver 1944, il ne les reprend pas après la guerre. Il choisit de suivre une autre de ses inclinations et il entre, en octobre 1945, dans l'atelier d'Henri Expert, à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris.

Parallèlement il suit un stage court dans l'atelier de Le Corbusier.

Mais il est d'abord séduit par l'esthétique des architectes du Bauhaus, et notamment par l'œuvre de Mics van der Rohe. En 1956-58, il réalise rue de la Victoire, à Paris, face à la grande Synagogue, un premier immeuble en acier et verre émaillé. Puis en 1959-62, l'immeuble de l'Institut Curie, 26 rue d'Ulm à Paris, et une villa toute de verre et d'acier en forêt de Chantilly.

Il revient à une architecture de béton quand il se voit confier, en 1963, par le Général de Gaulle et le gouvernement de Georges Pompidou, les importantes opérations d'aménagement de La Grande Motte et de Port Camargue sur le littoral de la Méditerranée en Languedoc-Roussillon. Il s'emploie alors à mettre en œuvre toute la souplesse du béton moulé et préfabriqué, matériau dont il a découvert les possibilités en visitant le Brasilia d'Oscar Niemeyer en 1962. Il s'applique à créer des formes libres, en réaction contre la sécheresse et la pauvreté de l'architecture des bâtiments de cette époque. Controversées à l'époque, ces opérations aujourd'hui achevées constituent, par leur échelle et l'engagement de leur auteur, une contribution remarquable de l'architecture contemporaine sur les bords de la Méditerranée.

Outre ces œuvres majeures, son cabinet a réalisé en France et à l'étranger d'importantes opérations, tant dans le domaine des constructions universitaires, administratives, hospitalières, hôtelières que touristiques ou d'habitations.

retour-2.gif (1132 octets)