né à Nice
le 5 juin 1946
décédé le 24 juin 2012 à Paris

Jacques TADDEI

Section V : COMPOSITION MUSICALE

Fauteuil VIII


compositeur

honneur-pt.gif (752 octets) Officier de la
Légion d'Honneur
merite-pt.gif (794 octets) Chevalier de
l'Ordre National
du Mérite
arts-et-lettres-pt.gif (797 octets) Commandeur des Arts et Lettres
Chevalier des Palmes académiques

Élu membre de l’Académie des Beaux-Arts,
le 28 novembre 2001, au fauteuil de Charles Trenet


Epée


Jacques Taddei avec Marcel Landowski

 

 

 

Biographie

Jacques Taddei est né le 5 juin 1946, à Nice. Il effectue ses études à Paris, en philosophie, à la Sorbonne, en musique, au Conservatoire national supérieur de musique. Au Conservatoire, il reçoit notamment, dans la classe de Lucette Descaves, un Premier Prix de piano, à l'unanimité du jury, ainsi qu'un Premier Prix de musique de chambre.
Il est, en 1973, lauréat du Grand Prix du Concours Marguerite Long-Jacques Thibaud.
Sur les conseils d'Henri Dutilleux, il travaille la composition avec Tony Aubin et entreprend l'étude de l'orgue avec Marie-Claire Alain et Pierre Cochereau. Ce dernier, qui avait décelé en lui un réel talent d'improvisation, le considéra comme son disciple, après qu'il eut obtenu, en 1980, le Grand Prix d'improvisation au Concours international d'orgue de Chartres.
Organiste titulaire des Grandes Orgues de la basilique Sainte-Clotilde à Paris, Jacques Taddei a succédé à Jean Langlais à cette tribune, illustrée en particulier par César Franck.
Poursuivant une carrière internationale d'interprète et de créateur, Jacques Taddei est l'un des rares musiciens de sa génération à pouvoir également proposer des récitals d'orgue ou de piano dans des programmes entièrement consacrés à Jean-Sébastien Bach, Franz Liszt ou César Franck. Il a enregistré deux disques compacts d'orgue et piano consacrés à ce dernier compositeur. Il a également enregistré le Concerto de Poulenc, sous la direction de Laurent Petitgirard, ainsi qu'un disque compact consacré à l'improvisation, qui a remporté, en 1996, le Grand Prix du disque, et la Symphonie concertante pour orgue et orchestre de Marcel Landowski, dont il est le dédicataire.
Ses récitals l'ont mené dans la plupart des pays européens, ainsi qu'en Russie, aux Etats-Unis, en Amérique Latine, à Hong-Kong, au Japon et en Corée. Il a joué, en France, avec de très nombreux orchestres, dont l'Orchestre de Paris, et, à l'étranger, avec les plus grands chefs, notamment Georges Prêtre, Jean-Claude Casadesus, Serge Baudo, José Lopez Coboz ou James Conlon. Il est régulièrement invité à participer à des jurys de concours internationaux.

Musicien, pédagogue et administrateur, Jacques Taddei a été directeur du Conservatoire supérieur de Paris-Conservatoire national de région, de 1987 à décembre 2004. Président de l'Académie internationale d'été de Nice, il a été directeur du Festival d'art sacré de la Ville de Paris de 1993 à 2005.

Directeur artistique du Concours international d'orgue de la Ville de Paris, qu'il a créé en 1995, Jacques Taddei a été pendant douze ans maire adjoint à la culture de la ville de Rueil-Malmaison. Il a participé, au cours de son mandat, à la création du Conservatoire national de région, ainsi qu'à celle de l'Ecole des beaux-arts, d'une nouvelle médiathèque et de cinq centres culturels.

Directeur de la Musique à Radio France de janvier 2005 à janvier 2006, Jacques Taddei a été nommé Inspecteur général de l'Education Nationale en février 2006.

Discours prononcé par M. Jean-Louis Florentz lors de la séance publique de réception de M. Jacques Taddei le mercredi 5 juin 2002.

Discours prononcé par M. Jacques Taddei en hommage à M. Charles Trenet lors de la séance publique du mercredi 5 juin 2002.

retour-2.gif (1132 octets)