né à Lille
le 21 mai 1921
décédé le 24 juillet 1999

Jean DEWASNE
(1921-1999)

Section I : PEINTURE
Fauteuil XIII
Peintre et critique d'art

honneur-pt.gif (752 octets) Officier de la Légion d'Honneur
merite-pt.gif (794 octets) Commandeur  de l'Ordre National
du Mérite
arts-et-lettres-pt.gif (797 octets) Commandeur des Arts et Lettres

Élu membre de l’Académie des Beaux-Arts,
le 27 février 1991, au fauteuil de Hans HARTUNG.




Les rondes bosses


Peinture de centre mètres de haut pour la Grande Arche de la Défense

Biographie

Après des études classiques et musicales très poussées, Jean Dewasne s’inscrira vers l’Ecole des Beaux-Arts de Paris où il fréquentera, pendant deux ans, les ateliers d’architecture avant de se tourner vers la peinture.

Sa première exposition aura lieu en 1941 et il réalisera sa première œuvre abstraite en 1943. Dès lors il militera pour l’abstraction avec Hartung, de Staël, Poliakoff, Arp, etc. et, en 1945, année où il contribuera à la création du Salon des Réalités Nouvelles, il recevra le Prix Kandinsky.

A la Joie de Vivre, première peinture murale réalisée en 1948, succéderont de nombreuses œuvres monumentales, notamment : pour le stade de glace de Grenoble (1967 - 60m de long et 3m de haut), la Longue Marche (100m de long et 2m de haut), Europe-Match (peinture de 18 m de long) et Grenoble 70 (1.200 m2) en 1970, Environnement Mythia (1971), Habitacle Rouge (1972 - œuvre tridimensionnelle de 10x5x4m), le Hall d’entrée de la télévision danoise (1973), Stella à Ciudad Bolivar (Venezuela - 1973), 4 œuvres murales de 10m de long pour Renault (1975), deux œuvres de 110m de long pour le métro de Hanovre (Allemagne - 1975), une Murale de 580 m2 pour le Lycée de Millau (Aveyron - 1977), une peinture tridimensionnelle dans une usine au Danemark (1979-1980 - 7km de tubes et 20 réservoirs dont deux de 30m de haut), etc.

Tout au long de cette période, Jean Dewasne réalisera également de nombreuses Antisculptures ainsi que plusieurs Maxi-tableaux (muraux démontables de 3 x 4m).

Enfin, rappelons la commande des quatre peintures murales, de 100m de haut chacune (15.000 m² au total), destinées à la grande Arche de le Défense pour lesquelles Jean Dewasne travaillera de 1986 à 1989.

retour-2.gif (1132 octets)