Yves MILLECAMPS

Section I : PEINTURE
Fauteuil XIII
Peintre

Né à Armentières (Nord)
le 27 décembre 1930

Élu membre de l'Académie des Beaux Arts
Le 27 juin 2001, au fauteuil de Jean Dewasne

Chevalier de la Légion d'Honneur
Officier des Palmes académiques
arts-et-lettres-pt.gif (797 octets) Officier des
Arts et Lettres

 

 

 



1976



1978



1982



1984



1973


1998



1975


Biographie

Diplômé de l'école Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 1954.

Il compose en 1955 sa première tapisserie, réalisée à Aubusson, et expose en 1960 des ornements de culte au 10ème Salon d'Art Sacré.

Après s'être livré pendant plusieurs années à des recherches picturales et plastiques diverses, il exécute en 1963 sa première peinture dans la ligne géométrique abstraite qu'il ne cessera, dès lors, d'approfondir en une évolution régulière et spécifique.

En 1967, il expose son premier grand relief en acier inoxydable.
Si la peinture est son activité prédominante, il a également créé de nombreuses sérigraphies, plus de cent cartons de tapisserie, d'importants reliefs muraux et sculptures en métal, des décors pour la Manufacture nationale de Sèvres ainsi que des médailles.
Il participe à de très nombreuses expositions personnelles ou collectives, tant en France qu'à l'étranger, ainsi qu'aux principaux salons : d'Art Sacré, S.A.D., de Mai, Réalités Nouvelles, Grands et Jeunes d'Aujourd'hui, MAC 2000, etc…

Il vient de créer une tapisserie destinée au chœur de la Cathédrale Notre Dame de la Treille à Lille, et a terminé en septembre 1998 une peinture de 13 m² pour la salle de commandement du nouveau métro Météor, station Bercy à Paris.

Comme l'écrit Paul Duchein en 1984,
"Il y a chez ce peintre, incontestablement, une poétique de la rigueur ; un certain lyrisme, contre toute attente, naît ici de ce qui aurait pu être une froide et banale construction; mais, sur la masse sombre des fonds, les bleus tracent de sonores parcours et les cadmiums simulent des traînées incandescantes".
"De toute évidence, Yves Millecamps tourne le dos aux visions romantiques, laisse les hyperréalistes s'emparer des machines et des engrenages pour inventer une abstraction singulière et très personnelle qui ne néglige pas pour autant la part réservée au mystère".

 

Oeuvres dans les collections publiques

Musée d'Art et d'Histoire - Neuchâtel.
Musée des Beaux Arts - Lille.
Mobilier National - Paris.
Musée de Nice.
Musée des Beaux Arts - Tourcoing.
Bibliothèque Nationale - Paris.
Fond National d'Art Contemporain - Paris.
Musée de Cholet.
Musée de Sofia.
Musée de Taiwan.
Musée de la Tapisserie - Angers.
Musée Ingres - Montauban.

 

Principales réalisations, commandes publiques ou privées

Nouvelle Faculté des Sciences - Rennes - Louis Arretche, architecte.
Nouveau Palais de Justice - Lille - Jean Willerval, architecte.
Air France -Pierre Gauthier-Delaye, architecte d'intérieur.
Gleason Company -Rochester (U.S.A).
Banque Odier Bungener Courvoisier & Cie -Paris.
International Télégraphe and Téléphone - New York.
Société Ugine-Gueugnon - Paris.
Houston Oaks Hotel - Houston.
United of America Bank - Chicago.
Hôtel le Méridien - Paris - René Coulon, architecte - Pierre Guariche, architecte d'intérieur.
Lycée Technique - Haubourdin (Nord.)
Chambre Syndicale de la Sidérurgie Française -Paris.
Hôtel Sheraton - Paris, Pierre Dufau, architecte.
Héron Building Montparnasse - Paris - Pierre Dufau, architecte.
I.B.M -Austin U.S.A.
Rhône-Progil - Paris La Défense - Michel Buffet, architecte d'intérieur.
Université Paris-Dauphine.
Hôtel de Jeddah-Taîeff -Arabie Saoudite.
Société Péchiney-Ugine-Kuhlmann - Paris.
Nouvelle Gendarmerie - Moulins.
Société des Autoroutes du Sud de la France.
Cogema - La Hague.
Société Citroën-XM - Art - Paris.
Société Citroën - Cologne.
Société Eramet-Le Nickel S.L.N. - Paris - Nouméa.
Compagnie Générale d'Informatique - Paris.
A.G.F - Paris.
Groupe Percier - Paris.
Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille - Lille.
R.A.T.P, nouveau métro Météor Paris.

 

Discours prononcé par M. Antoine Poncet lors de la séance publique de réception de M. Yves Millecamps, le mercredi 9 octobre 2002.

Discours prononcé par M. Yves Millecamps en hommage à M. Jean Dewasne lors de la séance publique du mercredi 9 octobre 2002.
  
 

 
 


 
 
 


retour-2.gif (1132 octets)