Né le 14 août 1934
à Arles sur Rhône.
Décédé le 15 novembre
2014 à Nîmes

crédit : Robert Durand, 2001

Lucien CLERGUE

Section I : PHOTOGRAPHIE

Fauteuil I


Photographe

…lu Membre de l'Académie des Beaux-Arts le 31 mai 2006

Président de l'Académie des beaux-arts en 2013

Chevalier de la Légion d'Honneur
Chevalier dans l'ordre du Mérite
Commandeur des Arts et Lettres


 

 









Biographie

Après une adolescence et un début de carrière artistique contrariés par la guerre, Lucien Clergue réussit à conquérir sa liberté à se consacrer pleinement à sa passion pour la photographie (qu'il partage depuis toujours avec celle du violon). Au sortir de l'usine où il travaille pour subvenir aux besoins de sa mère depuis l'âge de 15 ans, il réussit à s'établir comme photographe indépendant en 1959. Les rencontres de Pablo Picasso et de Jean Cocteau, parrains de ses véritables débuts, se sont avérées décisives dans ce "grand saut". Cocteau s'est inspiré des photographies de Lucien Clergue pour réaliser les fresques de la Chapelle Saint Pierre à Villefranche-sur-mer et pour le remercier, l'a invité à réaliser les photographies de son film, Le Testament d'Orphée. Grâce à deux collectionneurs mécènes, Lucien Clergue pourra réaliser ses propres recherches sans avoir à entrer dans une agence ou collaborer à un organisme de presse.

Son travail fouille les secrets de la vie et de la mort à travers ses scènes de tauromachie, de saltimbanques, de charognes, de cimetières, sujets de prédilection de ses débuts. Puis la corrida, le nu féminin, le paysage camarguais, les portraits de personnalités (Picasso, Jean Cocteau, St John Perse...) s'imposent à lui comme les leitmotivs d'un univers à la fois particulier et universel : revendiquant son inscription dans la terre arlésienne natale, comme en témoignent ses recherches sur les Gitans, son œuvre est simultanément porteuse d’une universalité liée à une exploration intemporelle de la nature, du corps féminin, des lieux et des gestes où s'inscrit de manière immémoriale la vie des hommes.

Lucien Clergue est le premier photographe élu à l'Académie des Beaux-Arts.

 

Expositions

Lucien Clergue expose dès 1958, à Paris. En 1961, il expose au Museum of Modern Art de New York, l'année suivante au Musée des Arts Décoratifs, au Pavillon de Marsan du Musée du Louvre. Suivront des expositions personnelles et collectives en France et à l'étranger, notamment aux Etats-Unis et au Japon.
De récentes rétrospectives ont eu lieu à Los Angeles (Galerie Louis Stern Fine Arts), Séoul, Freiburg in Br., et Tokyo en 2006. A New York (Galerie John Stevenson) et à Munich (Galerie Bernheimer) en 2005. La ville d’Arles a organisé une rétrospective couvrant les 54 années du travail de Lucien Clergue à l'espace Van Gogh en 2007.

Publications

75 Livres, tant en France qu'à l'étranger, parmi lesquels : Corps Mémorable poèmes de Paul Eluard et Jean Cocteau, couverture par Picasso, éd. Seghers Paris I957, Poésie der Photographie préface et poèmes de Cocteau, couvertures et frontispice par Picasso, éd. DuMont Schauberg, Cologne I960, Toros Muertos, poème de Cocteau, éd. Editec Paris I962, Née de la Vague, éd. Belfond Paris I968, Genèse, poèmes de St John Perse, éd. Belfond Paris I973, Camargue Secrète, préface de Mario Prassinos, éd. Belfond Paris 1976, Langage des Sables, préface de Roland Barthes, éd. Agep, Marseille I980, Lucien Clergue, Eros and Thanatos, préface de Michel Tournier, éd. NYGS Boston I985, Picasso mon ami éd.Plume, Paris I993, Passion-Passions, préface d'Arrabal, éd. Actes Sud, Arles I997, Poésie photographique, préface d'Eva Monika Turck, éd. Prestel, Münich 2003, Lucien Clergue, Fifty years of Photography, éd. Louis Stern, Los Angeles 2006.

Films

Une vingtaine de courts et moyens métrages dont Drame du Taureau (Prix Louis Lumière I966), Delta de Sel, sélectionné aux Festivals de Cannes et aux Oscars, 1968, Picasso, Guerre, amour et paix, pour Universal Pictures, Burbanks Californie, (1971). A noter parmi les films réalisés sur sa carrière, ceux de Jean Marie Drot (1962) et Michel Tournier (1966).

Décors

Décors de ballets pour la compagnie "Françoise et Dominique" pour le Teatro La Fenice (Venise) et projet pour Le Fils de l'Air de Jean Cocteau.


Conférences

dans plusieurs Universités américaines dont Harvard University, Cambridge, UCLA Los Angeles ; New School, New York ; Smithsonian Institute, Washington D.C. ; Metropolitan Museum of Art, New York ; à l'Université d'OSAKA (Japon) ;
à l' Université de Malaga, et au "Circulo de Bellas Artes" de Madrid( Espagne); à l'Ecole des Beaux Arts, Naples, et à la Villa Medicis, Rome (Italie); à l'Ecole de La Cambre, Bruxelles, (Belgique) ; à l'Ecole des Beaux Arts de Taïpei (Taïwan).


Distinctions

Docteur es lettres avec option photographie, en présence de Roland Barthes et Raymond Jean, Université de Provence, 1979; Chevalier de l'Ordre du Mérite, I980 ; Chevalier de la Légion d'Honneur, 2003; Photographe de l'Année, Higeshikawa (Japon) I986; Fotografo del anno, Benevento (Italie) I999. Membre de l’Académie d’Arles; Vice-président du Conseil d’Administration des Rencontres Internationales de la photographie d’Arles.


Collections

Ses oeuvres figurent dans plusieurs Musées et Institutions en France et à l'étranger. Les plus importantes collections sont au FOGG Museum Université d'Harvard, Metropolitan Museum et Museum of Modern Art, New York (USA), Museum für Gestaltung, Zürich (Suisse) ; Musée Georges Pompidou, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Bibliothèque Nationale, Paris; Israel Museum, Jérusalem; Folkwang Museum, Essen (Allemagne); Shadaï College et Metropolitan Museum, Tokyo (Japon), Musée Réattu, Arles.

Lucien Clergue a fondé à Arles, en 1969, avec Michel Tournier et Jean-Maurice Rouquette, les « Rencontres internationales de la photographie », qui engendreront en 1983 l'Ecole Nationale Supérieure de photographie dans la même ville, où il enseignera à temps partiel ; il a également initié la collection de photographies du Musée Reattu d'Arles dès 1962, désormais forte de 4500 œuvres.

Discours prononcé par M. Guy de Rougemont lors de la séance publique de réception de M. Lucien Clergue, le mercredi 10 octobre 2007

Discours prononcé par M. Lucien Clergue le mercredi 10 octobre 2007

Reportage photographique

Dossier de presse "La photographie à l'Académie des Beaux-Arts"

 

Lucien Clergue était l'invité de l’émission musicale Je l’entends comme je l’aime présentée par François Noudelmann et diffusée sur France Culture le 3 avril ; il dialogue notamment avec Sarah Nemtanu, Premier violon à l'Orchestre national de France.
Cette émission a été enregistrée dans les salons de l'Institut de France, ainsi que sous la Coupole.

 
Lucien Clergue jouant du violon sous la Coupole © Inès de Bruyn