né à Constance
(Allemagne)
le 8 mars 1911

François STAHLY

Section II : SCULPTURE

Fauteuil III


Sculpteur

honneur-pt.gif (752 octets) Chevalier de la
Légion d'Honneur
merite-pt.gif (794 octets) Officier de l'Ordre National du Mérite
arts-et-lettres-pt.gif (797 octets) Commandeur des
Arts et Lettres

Elu membre de l’Académie des Beaux-Arts
le 9 décembre 1992, au fauteuil de Nicolas Schöffer


Epée et
symbolisme


Fête


Portiques ou
l'Echo de la Forêt


Fontaine granit


Château de Larmes




Fontaine montre


Labyrinthe du Capitole de
New-York


bronze


Petit granit


Les Ailes


L'Arbre-Mère


Combat d'oiseau


Cinq colonnes en Soraya

Biographie

François Stahly passe sa jeunesse en Suisse. Dès 1926, il assiste aux cours de peinture et de sculpture donnés à la Kunstgewerbeschule de Wintherthur où sont enseignées les théories du Bauhaus. De 1931 à 1939, il est l'élève de Malfray et de Maillol à l'Académie Ranson à Paris. Il y reçoit sa première commande : un bas-relief pour le Palais de la Femme à l'Exposition Universelle de Paris pour laquelle il collabore avec Fred Littmann (1936-1937). L'année suivante il rencontre et expose avec Manessier, Etienne-Martin, Klinger, Le Moal, Bertholle (groupe Témoignage) et devient Membre du Comité du Salon de Mai à Paris. Après l'Armistice de 1940, il séjourne dans le Tarn où il enseigne le dessin selon la méthode Freinet. En 1941, il séjourne à Oppède (Vaucluse) où il collabore avec Etienne-Martin, Zehrfuss, Marcel Duchamp. A la fin de l'occupation, en 1945, il retourne à Paris et commence à rédiger des articles sur l'art pour la revue Werk (Zurich), le magazine Graphis (Zurich) et la revue Die Kunst (Zurich, Munich ). En 1949 il monte un atelier à Meudon et devient Membre du Comité Directeur du Salon de la Jeune Sculpture. Jusqu'en 1960, il participe à l'Enseignement Gurdgeieff et parallèlement réalise plusieurs oeuvres pour le département d'architecture du Salon annuel des Arts Ménagers. L'année 1958 est marquée par sa collaboration avec Etienne-Martin, ses recherches d'intégration de la sculpture dans l'architecture et sa première expérience d'atelier collectif à Meudon.

De 1960 à 1965, il séjourne aux Etats-Unis où il est chargé d'un enseignement à l'Université de Berkeley (Californie), dans les ateliers collectifs d'Aspen (Colorado), à Washington, à Seattle (Etat de Washington), et participe à des séminaires et conférences organisés à Phoenix et Harvard. Il est l'auteur de nombreuses réalisations à Los Angeles, New York, San Francisco, Seattle.

En 1966, à son retour en France, il réalise de nombreuses commandes officielles dont Le Labyrinthe de l'Université de Jussieu et la Fontaine du Parc Floral de Vincennes. L'année suivante il crée les ateliers du Haut du Crestet dans le Vaucluse qui seront en partie rachetés en 1984, par le Centre National des Arts Plastiques pour en faire un lieu de séminaires. En 1969 il fait don d'une partie de sa collection personnelle au Musée de Meudon.

François Stahly a reçu de nombreux prix et distinctions : Médaille d'Or de la Triennale de Milan (1953) ; Prix Matarazzo à Sao-Paulo (1957) ; Artist in résidence à l'Université de Stanford (1964-1965) ; Grand Prix de la Biennale de Tokyo (1965) ; Grand Prix des Beaux-Arts de la Ville de Paris (1972) ; Grand Prix National de la Sculpture (1979).

Proche des forces telluriques et porté au lyrisme des formes, François Stahly, depuis les années 1940, explore la matière pour exprimer son élan vers le sacré. Auteur d’une œuvre qui jaillit de la nature comme elle sourd des mythes antiques, François Stahly atteint par ses Vénus, ses oiseaux, ses fontaines, à l’universalité. Peut-on trouver plus belle profession de foi que cette déclaration de François Stahly, en 1951 : "L’homme qui peut se passer de ce commerce physique, émotionnel et spirituel avec la forme dans l’espace est un aveugle, un déshérité ou un monstre. C’est à nous que revient la tâche d’empêcher la naissance de ce monstre. Il faut que la sculpture continue, même si nous en crevons !".

 

Principales oeuvres

- 1937. Portique d'entrée du Pavillon de la Femme, Exposition Universelle de Paris.
- 1940. Décor pour l'Eden Bar à Marseille, avec Zehrfuss, Ernst, Duchamp, Etienne-Martin.
- 1941-1945. Les Pousses.
- 1942-1943. La Terre.
- 1945 1946. Métamorphoses.
- 1946-1949. L'Ange.
- 1946-1966. Coquille.
- 1947. Autel et porte du tabernacle de l'église du couvent des Trappistes de Bricquebec (Manche) en collaboration avec Etienne-Martin, architecte Pierre Pinsard.
- 1950. Le Coeur. La Méduse.
- 1952-1956. Vitrail-relief pour l'église St-Martin de Baccarat, en collaboration avec Etienne-Martin, Antoine Poncet, Jacques Delahaye, Claude Idoux, Lenormand, Reynard, Denise Chesnay.
- 1953. Les Ailes. Le Serpent de Feu.
- 1953-1954. Rosace de l'église de la Vallée-au-Bled (Algérie), en collaboration avec Etienne-Martin et Claude Idoux.
- 1953-1963. Croissance.
- 1955. Façade du Pavillon de Paris-Match à l'Exposition de l'Habitation du Salon des Arts Ménagers de Paris, en collaboration avec Etienne-Martin et Denise Chesnay.
- 1955-1958. Plafond et mur-relief de la chapelle du Saint-Sacrement du Pavillon du Vatican à l'Exposition Universelle de Bruxelles, en collaboration avec Giacometti, Etienne-Martin, Giselle Pinsard, Swoboda, Pagava.
- 1955-1960. Signal, Autoroute A6. Cinq Chaînes d'eau pour la basilique du Sacré Coeur à Paris.
- 1956-1960. Fontaine, centre commercial des Courtilles à Asnières.
- 1957. Le Nouveau-né.
- 1957-1958. Mère-Montagne.
- 1958. Vénus-Maternité.
- 1958-1974. Vénus Hottentote.
- 1960. La Création du Monde.
- 1961-1962. Fontaine pour l'immeuble de la Kayser Steel Company à Fontana (Californie). Fontaine pour le Civic Center de Seattle (Etat de Washington). Les Reliefs au marteau.
- 1961-1963. Sculptures-fleurs.
- 1961-1964. Fontaine des Quatre Saisons, Golden Gate Way Park de San Francisco.
- 1961-1966. La Forêt de Tacoma.
- 1962-1968. Grande Fleur IV pour le Lycée d'Enseignement Professionnel de Wingles (Pas-de-Calais).
- 1962-1963. Fontaine, jardin de l'Université des Hautes Etudes Economiques Internationales de Saint-Gall (Suisse). Portiques ou L'Echo de la Forêt, Maison de la Radio à Paris.
- 1963. Sculptures- Arbres.
- 1964. Les Grandes Fleurs, M.J.C. de Colombes. Signal, centre commercial de Hayward à San Francisco.
- 1964-1965. Fontaine, ensemble résidentiel du Point-du-Jour à Boulogne-Billancourt.
- 1964-1966. L'Eté de la Forêt.
- 1965. Palo Alto, Université de Stanford (Etats-Unis ).
- 1965-1966. Arbre-méandre I, Banque Itau à Sao Paulo. La Pyramide, Ecole Normale Supérieure, rue d'Ulm. Colonne, Art Center à Dallas (Etats-Unis).
- 1965-1968. Labyrinthe, Faculté de Jussieu à Paris.
- 1966-1968. Delta, Lycée technique du Plessis Robinson.
- 1966-1969. Arbre-Méandre, Collège d'Enseignement Technique du Bâtiment de Poitiers.
- 1966-1975. Mur-relief, Cité scolaire de Château-Gontier (Mayenne).
- 1967-1968. Série des Neptune. Fontaine, Parc Floral de Vincennes.
- 1967-1975. Colonne à cinq pas.
- 1968. Série des Hydra et notamment Hydra I, point culminant de la carrière.
- 1968-1970. Fontaine, Maison de la Culture André Malraux de Reims.
- 1969-1974. Jardin Labyrinthique, Empire State Plazza du New York Capitol à Albany (Etat de New- York).
- 1970-1971. Cheminée du Front de Seine, Paris XVème.
- 1970-1972. Le Portique des Gémeaux, ateliers du Crestet.
- 1972. Série des Mois de l'année.
- 1972-1973. Jardin-Labyrinthe, Faculté des Sciences de Poitiers.
- 1973. Le Totem, Faculté des Lettres de Pau.
- 1974. Le Grand Aimant, Bibliothèque de l'I.U.T. de Rennes-Beaulieu.
- 1977. Décor pour la patinoire de Vitry-sur-seine.
- 1980-1981. Pierre Totémique, Lycée Ampère à Arles.
- 1981-1982. Fontaine, place de l'Eperon au Mans. Fontaine, place Agidi à Münster (R.F.A.).
- 1981-1984. La Tour de la Vigie au Cap d'Agde.
- 1984. Hommage aux hommes de la mer perdus aux quatre vents de la Méditerranée, offert à la ville de Cadaquès, Espagne.
- 1990-1991. Mémorial pour le Général De Gaulle, Porte Maillot, en collaboration avec Parvine Curie, Pierre Mougin architecte.

Collections publiques en France

- Fond National d'Art Contemporain, Paris.
- Fond Regional d'Art Contemporain d'lIe de France.
- Musée National d'Art Moderne, Paris.
- Musée en plein air, quai St-Bernard, Paris.
- Musée d'Art et d'Histoire, Meudon.
- Musée du Havre.
- Musée de l'Annonciade, St Tropez.

Collections publiques à l'étranger

- Etats-Unis: Musée de l'Université de Stanford.
- Art Center de Dallas.
- Musée de Seattle.
- Italie: Musée Cidonio, Pietra Santa.
- Musée Heuraux, Querceta, Lac de Trasimène.
- Suisse: Musée de Wintherthur.
- Musée de Frauenfeld.
- Kunsthaus de Zurich.
- Brésil: Musée d'Art Contemporain de l'Université de Saô-Paulo.
- Angleterre: Tate Gallery, Londres.
- Yougoslavie: Musée de Skopje.
- Japon: Musée d'Art Moderne.

Filmographie et entretiens radiophoniques

- 1965. François Stahly, film de Jean-Michel Meurice, Art vivant, Ed. M. Derocle, 16 bis rue Lauriston, Paris.
- 1989. Entretien avec François Stahly, Mémoires des Arts, Lyon.
- 1996. La Ligne et le Doute, Film de Philippe Lanfranchi, production de la Lanterne.

- Entretien avec Pierre Descargues, France Culture, "Les Arts et les Gens", 28 juillet 1986 avec P. Curie.
- Cinq entretiens avec Gilles Plazy " A voie nue", du 18 au 22 septembre 1989.
- Entretien avec Michel Chapuy, France Culture, avec P. Curie, 1989.


Biographie et Bibliographie

- François Stahly, Jean Arp et Henri-Pierre Roché, Ed. Paul Fachetti, Paris, 1953.
- François Stahly, Carola Giedon - Welcker, The Graphie Press, Zurich, Ed. Wittenbom, New York, 1965.
- François Stahly, Pierre Descargues, Ed. La Connaissance, Bruxelles, 1975.
- La vie et l'oeuvre de François Stahly, Maîtrise de Marie-Josée Villadier, Université de Paris IV, U.E.R. d'Art et d'Archéologie, Paris, 1984.
- François Stahly - Visages - Hartmann Edition, 1997.
- François Stahly "Ecrits et Propos", Rémanences, Revue Littéraire et Artistique, 2002.

Catalogues d'expositions personnelles

- Mostra personale, galleria Pagani de Grattaciello, Milan, 1961. Galerie Jeanne Bucher, Carola Giedon-Welcker, Paris, 1965.
- François Stahly, nouveaux travaux, Carola GiedonWelcker, Graphie press, Zurich, 1965.
- Exposition du Kunsthaus de Zurich, Carola Giedon - Welcker, Atelier Walter Diethelm, Zurich, 1966.
- Exposition du Musée des Arts Décoratifs, François Mathey, Union Centrale des Arts Décoratifs, Paris, 1966.
- Stahly, 15 sculptures pour un parc, Document Centre National d'Art Contemporain, Paris, 1972.
- François Stahly, Le Haut du Crestet, François Stahly et Parvine Curie, Imprimerie Hoffer, Gentilly, 1977.
- Exposition du Musée de Pau, Imprimerie Hoffer, Gentilly, 1978.
- François Stahly, sculpteur, Cécil Cauquil, Bibliothèque de Travail, 1979.
- Exposition du Museum am Ostwall de Dortmunt, Engen Thiemann, François Matthey, Dortmund, 1980
- Exposition du Musée des Tapisseries d'Aix-en-Provence (avec Claude Stahly et Parvine Curie), Jacques Lassaigne, Aix-en-Provence, 1980.
- Musée d'Art et d'Histoire, François Stahly, Parvine Curie et David Marti, 1981.
- François Stahly, un sculpteur de l'environnement, Henri Comby, Jacques Lassaigne, Grasse, 1982.
- Exposition à la Fondation Mona Bismarck (avec Parvine Curie), Pierre Descargues, Paris 1987.
- Constance - Rétrospective, 1987.
- Musée de Pointoise (avec Parvine Curie), 1989.
- Galerie Philip, Préface Jean Leymarie, 1990.
- Exposition du Château de Châtillon-en-Bazois. Préface de Jean Leymarie.
- Exposition à l'Orangerie du Château et au Musée d'Art et d'Histoire de Meudon, 1994.
- Discours pronnoncé par Bernard Zehrfuss, lors de la réception de François Stahly, le 31 mai 1995, Institut de France.
- Paris - Champs-Elysées "Les Champs de la Sculpture", 1996.
- Exposition à l'Institut Français de Barcelone (avec Parvine Curie), Préface de Philippe et Scarlett Reliquet, 2000.

Discours prononcé par M. Bernard Zehrfuss lors de la séance publique de réception de M. François Stahly, le mercredi 31 mai 1995.

Discours prononcé par M. François Stahly en hommage à M. Nicolas Schöffer lors de la séance publique du mercredi 31 mai 1995.

 

 

retour-2.gif (1132 octets)